Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La lutte antifasciste et antiraciste est internationale !

 

Nous étions présentes lors d'une journée antiraciste organisée par les antifascistes du Pays Basque Nord à Bayonne le 22 Mars.

1948123_453709438094728_1171053503_n-copie-1.jpg 

 

Du Pays Basque à la banlieue, solidarité contre les crimes policiers !

Une manifestation a eu lieu le matin devant la maison d'arrêt de Bayonne où ont été dénoncés les meurtres commis par les policiers dans l'Etat français, qui seraient au nombre de 15 par ans, notamment par Ramata Dieng du collectif vie volée dont le frère a été assassiné par la police en 2007, parce que noir, dans le 20ème arrondissement de Paris, crime qui reste impuni aujourd'hui.

Les militant-e-s basques n'ont pas été épargné-e-s par les crimes policiers, dont le dernier remonte à 2009 lorsque l'ancien prisonnier politique Jon Anza, gravement malade, a disparu. Son cadavre a été caché durant un an.

Se rassembler devant la maison d'arrêt de Bayonne a également été l'occasion de dénoncer les morts en prison. Un militant basque, l'année dernière, est lui aussi mort d'une crise cardiaque incarcéré, faute de soins. 200 militant-e-s basques, dispersé-e-s, sont aujourd'hui incarcéré dans l'Etat français., à plusieurs centaines de kilomètres de leurs familles, lesquelles sont régulièrement victimes d'accidents de la route en se rendant les voir.

Lors du concert, un hommage à Clément Méric et au rappeur grec, Pavlos Fyssas, a été rendu pour affirmer notre soutien à sa famille et la nécessaire poursuite du combat contre tous les fascismes.

unnamed.jpg


Dans les banlieues comme pour les familles basques, la prison et la solidarité avec les prisonnier-e-s est une réalité qui se pose de façon massive.

 

Se poser la question du racisme


telechargement.jpgL'après midi, une conférence tenue par Ramata Dieng du collectif vie volée et le groupe Première Ligne a eu lieu. Les camarades ont expliqué le caractère raciste de la politique menée par l'Etat dans les banlieues, la police étant le bras armé et criminel de cette politique raciste. Ils ont souligné la nécessité de militer au côté des personnes victimes de racisme et de se poser la question de sa propre pratique vis à vis de cette question, car les militant-e-s sont trop souvent paternalistes et trop souvent eux-mêmes pleins de préjugés racistes.

Nous avons appuyé leur propos, notamment en expliquant que nous voulons lutter contre le paternalisme et favoriser la parole des femmes des quartiers populaires. Nous avons expliqué notre choix de manifester à Belleville plutôt qu'auprès des féministes bourgeoises et institutionnelles, en quoi donc la question du racisme se posait de façon antagonique dans le milieu féministe de la région parisienne. Nous avons également souligné le dynamisme et la combativité des femmes du 93, des femmes sans papiers, des travailleuses en lutte, des femmes en lutte pour leur logement.

Nous avons donc ensuite pu échanger autour de la question de l'actualité des luttes dans l'Etat espagnol où un nouveau féminisme se montre lui aussi combatif face aux attaques réactionnaires contre le droit à l'avortement, féminisme nouveau mais où une transmission inter-générationnelle se réalise.

 

Solidarité entre les femmes du Pays Basque Nord et les femmes du 93 !

 

x240-GqC.jpg


L'économie du pays basque nord est une économie basée sur un tourisme élitiste, concentré sur la côte basque. C'est surtout durant la période estivale que les habitant-e-s peuvent trouver du travail dans le commerce, l'hôtellerie, la restauration, cumulant les heures de travail à des cadences infernales au service de bourgeois-e-s méprisant-e-s. En outre, le secteur de la santé est développé car de nombreux et nombreuses retraité-e-s aisé-e-s s'y installent, développant le secteur de la santé très féminisé.

Malheureusement, pour trop de travailleurs et travailleuses, se reposer en vacances, c'est surexploiter et reproduire ses forces sur le dos de la population locale. Vivre dans une zone touristique, c'est être exposée, en tant que femme, à des agressions constantes de la part de vacanciers qui pensent avoir tous les droits sur la population locale.

Les fêtes de Bayonne, notamment, sont présentées comme un espace où pour les vacanciers, tout est permis. Les habitant-e-s de Bayonne sont obligé-e-s de patauger dans la pisse et on ne sait trop quoi plusieurs jours durant l'été, les serveuses de supporter les comportements exhibitionnistes et d'agresseurs sexuels de leurs clients. Tous les ans, de nombreux viols sont commis, les « festayres ». La responsabilité de ces viols est mise sur le dos des victimes par la mairie. Le maire de Bayonne, Jean Grenet, a ainsi déclaré "que quand on se met en string et torse nu à 3h du matin, on a plus de chance de se faire violer".

Les militant-e-s basques dénoncent chaque année ces violences sexistes et leur tolérance par les autorités locales. Ils et elles font la promotion d'une autre vision de la fête où s'amuser, ce n'est pas le faire en piétinant les autres, où chacune peut être en sécurité.

 

Habitantes du 93 et militantes féministes, l'expérience des militant-e-s basques doit nous faire réfléchir sur notre propre pratique de vacancières, quand nous avons les moyens d'aller en vacances. Nous refusons que la surexploitation et les violences sexistes soient le prix de notre repos et devons nous montrer solidaires des habitantes des endroits où nous passons nos vacances.

 

1617599_10202612291886773_824416339_o.jpg

 

Le combat continue !

Des rendez-vous attendent les femmes des quartiers populaires. Ce weekend a été l'occasion de s'y préparer : 

- samedi 5 avril, 15h, à métro Anvers : Commémoration Nationale des crimes policiers, organisé par les collectifs de familles des violences et crimes policiers.  Plus d'info sur : http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/

- dimanche 6 avril : venez échanger avec nous sur le féminisme de classe à partir d'une vidéo retraçant la manifestation du 8 mars ! 

présentation fel3

 

Tag(s) : #Lutte des femmes - lutte de classes
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :