Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Justice et vérité pour Sakine, Fidan et Leyla, assassinées à Paris en janvier 2013 !

En France comme au Kurdistan, solidarité contre les violences fascistes et sexistes !

 

Femmes en lutte 93 rejoint l'appel des associations kurdes européennes pour la marche de samedi 11 janvier. L'an dernier, nous avons assisté aux manifestations suite à l'assassinat des trois militantes kurdes à Paris, dans leur local.

KURDES 2013-01 FEL 01Nous réaffirmons notre soutien aux comabts du peuple kurde, et aux femmes kurdes et turques qui se battent contre la répression de l'Etat truc qui nie le droit à l'auotdétermination du peuple kurde.

Nous avons toujours entretenu des relations fortes avec les féministes et militantes progressistes, à travers nos liens avec l'Union des Femmes socialistes ( nous avons assisté à leurs congrès ) ou de l'ACTIT ( association culturelle des travailleurs immigrés turcs). Nous avons manifesté en 2012 pour le droit à l'avortement remis en cause par le ministre Erdogan en solidarité avec les femmes de Turquie et kurdes! 

Samedi, nous serons avec les femmes dans le cortège pour réclamer justice ! Le cortège des femmes sera en tête, juste derrière celui des proches des familles des vcitimes.

 

 

L'appel en lien sur démosphère : http://paris.demosphere.eu/rv/29880

 

Marche européenne à Paris pour la vérité et la justice

Assassinat à Paris de 3 militantes Kurdes

Rassemblement devant la Gare du Nord, à partir de 12 heures, et marche jusqu'à la place de la République.

Les associations kurdes de France appellent à une grande marche européenne à Paris pour la vérité et la justice.

1 an déjà ! Rojbin, Leila, Sakine, nous n'oublions pas !

  • Moi, Leyla Saylemez j'avais 25 ans. J'ai grandi en Allemagne. C'est en cherchant mon pays, ma langue, ma culture que j'ai connu la lutte. C'est en tant que fille du Kurdistan que j'ai été abatîue.
  • Moi, Fidan Dogan j'avais ans, Je suis venue en France avec ma famille quand j'avais 8 ans, chassée par la répression en Turquie. J'ai cru en la justice française. J'ai été assassinée sous les yeux de cette dernière.
  • Moi, Sakine Cansiz j'avais 54 ans. La liberté de mon peuple était toute ma vie. J'ai vécu toutes formes de sévices dans les prisons de Turquie. Après 35 ans de lutte, j'ai été assassinée.

Trois femmes kurdes, trois générations... trois militantes de la paix.

Le 10 ianvier 2013, aux premières heures de la matinée, au 147 rue Lafayette où se trouve le Centre d'lnformation du Kurdistan, ont été retrouvés nos corps sans vie.

Nous avons été assassinées d'une balle dans la tête. Nous avons été abattues en plein jour, dans un quartier très fréquenté de Paris, sans que personne n'ait ni vu, ni entendu quoi que ce soit !

Nous avons été assassinées dans un silence total.

Depuis des siècles, notre peuple subit l'oppression. Cette histoire fait de nous le plus grand peuple au monde sans territoire. Le Kurdistan, pays de 40 millions d'habitants, ne figure sur aucune carte.

Depuis notre assassinat, Paris se tait. Nos familles n'ont pas été reçues par la représentation nationale. L'enquête ne donne rien. Les médias nous ont oublie. Les commanditaires de ces assassinats dorment sur leurs deux oreilles.

1 an déjà ! Nous n'oublions pas!

Nous appelons toute la population de paris et d'Île-de-France,
Les femmes et les hommes épris de liberté et de justice, à venir manifester à nos côtés pour oue vérité soit faite et que justice soit rendue.
La France doit tout mettre en œuvre pour identifier, interpeller, juger les auteurs et les commanditaires de ces assassinats. Elle doit agir pour un règlement pacifique du conflit.

L'association de solidarité France-Kurdistan

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Sexisme et violence, #Femmes d'ici et là-bas
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :